Masques (2020)

Coronavirus : masque obligatoire. Profitons-en pour court-circuiter la reconnaissance faciale.

Comme les masques sont des objets sacrés qui aident les hommes à combattre leurs peurs ancestrales, profitons-en pour déjouer les esprits qui cherchent à museler notre capacité à nous emparer de toute situation à des fins créatives. Profitons-en pour contrecarrer la morosité, profitons-en pour transformer la rue en lieu de célébration.

A la manière des masques africains, ces masquanima sont la manifestation de l'esprit de l'animal. Celui qui le porte se transforme en intercesseur. Un intercesseur second degré dont la mission n'est pourtant pas anodine, car comme dit André Malraux, tout se joue dans le style : «Le masque antilope n’est pas une antilope mais l’esprit antilope et c’est son style qui fait l’esprit».

Profitons-en pour dire que c'est une oeuvre chamanique, puisque c'est un trophéefétiche du second degré, du soin, de la la création et une prière pour le règne animal.

Je crée des masques depuis mars 2020 et les offre, propose que l'on m'envoie une photo en situation. Je distribue un petit mode d'emploi pour créer soi-même ses masques, téléchargeable en bas de cette page. J'espère récupérer les photos de créations en situation et les poster ici en mentionnant les auteur.ices.

C'est là que vous vous demandez pourquoi c'est rangé dans performance. Parceque c'est une performance de les faire et c'en est une autre de les porter.

Téléchargez le patron ici :

patronmasques.pdf